Les Dessous par Incognito

Ça pique et ça brûle? Top 4 des infections féminines les plus communes

18 septembre 2014

Zoé
Les dessous de Zoé
article-img

Ça pique? Ça chauffe? Ça coule? Ça sent mauvais? C’est rouge? Ce sont toutes des bonnes raisons pour s’inquiéter, car les chances sont élevées qu’il y ait quelque chose qui cloche down there. Avant de vous jeter sur le premier comprimé, c’est important de reconnaître les symptômes et d’identifier les causes du problème.

1- Ça sent le vieux poisson? Vaginose bactérienne!

Si vous avez des démangeaisons dans le vagin, des sensations de brûlures, mais surtout des pertes qui sentent le vieux poisson pourri, il se peut fort bien qu’il s’agisse d’une vaginose bactérienne. Le seul traitement, c’est une prescription d’antibiotiques. Pour prévenir cette infection, évitez les douches vaginales, les gars pas propres et la cigarette! Bah oui, la cigarette augmente les risques de vaginose, alors arrêter de fumer c’est aussi éviter les mauvaises odeurs d’en bas! ;)

2- Faire pipi du feu aux 30 secondes? Infection urinaire!

Autre infection bactérienne que nous avons toutes déjà eue, j’ai nommé… l’infection urinaire! C’est une des plus faciles à reconnaître : faire pipi est difficile, fait mal et on a TOUT LE TEMPS envie. Quand vous voyez l’apparition de ces symptômes, vous pouvez faire ce que j’appelle une aquacannebergeothérapie : ça consiste en boire autant d’eau et de jus de canneberges que votre estomac peut le supporter et pisser sa vie! Perso, j’utilise maintenant du jus de canneberge dans mon smoothie du matin (½ tasse de petits fruits surgelés, ½ banane, ¼ tasse de yogourt grec, 1 tasse de jus de canneberge et un peu de miel) – miam! Bref, si après 3 jours d’aquacannebergeothérapie ça ne part pas, vous aurez besoin d’antibiotiques. Pour éviter les infections urinaires, une bonne hygiène et des vêtements qui laissent respirer notre lady sont de mise. Ah! Autre petit truc, après avoir fait des galipettes au lit, un bon petit pipi permet d’évacuer les vilaines bactéries!

 Bref, dans le cas d’une infection bactérienne, la seule solution est bien souvent les antibiotiques. Pas le choix!

3- Démangeaisons de Satan? Infection à levures!

Les infections fongiques vaginales sont souvent dues à un déséquilibre du pH. La plus connue est la fameuse infection à levures (mycose vaginale). Rougeurs, pertes blanchâtres épaisses (pas d’odeur), brûlures, démangeaisons digne de Satan sont les symptômes les plus courants. Pour soigner cette infection, plusieurs produits sont disponibles en vente libre en pharmacie. Si les symptômes ne sont qu’externes (pas de douleur à la pénétration et pas de pertes), il s’agit sûrement d’une vulvite. Une crème antifongique devrait faire l’affaire. Malgré tout, demandez toujours l’avis d’un pharmacien pour choisir le produit le mieux adapté pour vous (selon la fréquence de vos infections et l’intensité de vos symptômes). Savons au pH équilibré, vêtements qui respirent et yogourts probiotiques sont vos armes de prévention. Je remplace d’ailleurs parfois mon smoothie matinal par un grand verre de kéfir à la vanille : délicieux et plein de probiotiques!

4- Surchauffe, mais pas de perte? Vaginite ou vulvite non infectieuse!

Enfin, si vous avez des rougeurs, des démangeaisons légères ou une petite sensibilité accrue, il se peut que votre vagin/vulve soit tout simplement irrité, car il n’aime pas votre nouveau savon qui-sent-tellement-bon, votre nouveau détergent à lessive superpuissant ou que votre partie de jambes en l’air lui ait échauffé les esprits! Faites la paix avec lui avec un savon doux et un peu de repos. ;)

Si vous avez tendance à développer une de ces infections, des sous-vêtements en coton  - j’adore les modèles colorés d’Aerie J - et des serviettes sans encre et sans parfum lors de vos menstruations seront vos meilleurs amis! Incognito offre une panoplie de produits hypo-allergènes!

Évidemment, je n’ai pas parlé des infections transmises sexuellement, des virus comme l’herpès ou des complications graves. Je laisse ça à votre gynécologue. Dans tous les cas, vous devez toujours demander conseils à votre pharmacien ou à votre médecin. C’est leur job de régler les problèmes du corps humain.

Avez-vous déjà eu une de ces infections?

Exprime-toi !


À propos de l'auteur

Zoé n’a pas la langue dans sa poche. Fashionista à ses heures, gourmande en permanence,  elle adore par-dessus tout jaser de ses dernières trouvailles...