À la recherche d’informations sur les menstruations, le SPM ou la contraception? Préoccupée par un retard des règles ou par des règles irrégulières? Notre cycle menstruel peut parfois nous jouer des tours.

Trouve pleins d’infos et de conseils à ce sujet ci-dessous!

SPM : quels sont les symptômes?

Les symptômes les plus fréquents liés au SPM sont les suivants :

Symptômes reliés à la rétention d’eau : prise de poids, mal aux jambes ou jambes lourdes, transpiration abondante des mains et des pieds et, le cas échéant, seins douloureux;

Symptômes émotionnels et psychologiques : tension nerveuse, humeur changeante, irritabilité, crise de larmes, sensation d’être mal dans sa peau, dépression, anxiété, agressivité;

Changement d’appétit : fringales d’aliments sucrés ou salés;

Maux de tête ou migraines;

Douleurs physiques, en particulier aux reins, à l’estomac et dans la région pelvienne;

Fatigue sévère accompagnée de troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie);

Problèmes cutanés : acné, peau grasse, pilosité accrue;

Augmentation ou diminution de la libido.

La sévérité des symptômes liés au SPM tend à s’accentuer chez les femmes dans la trentaine et la quarantaine.

Ces symptômes varient en nature et en intensité selon les femmes. Loin d’être anodins, ils peuvent réellement handicaper la vie quotidienne des femmes qui en sont victimes. Travail, vie sociale et affective, c’est la qualité de vie qui est altérée dans son ensemble. Toutefois, même si près de 70 % des femmes éprouvent de l’inconfort à la veille de leurs règles, seulement 3 à 5 % des femmes qui ont des malaises répondent au diagnostic du SPM. Et de ce pourcentage, seulement 10 % sont suffisamment incommodées au point d’être incapables de se rendre à leur travail.

Il est à noter qu’aucun examen physique ou analyse sanguine ne permet de diagnostiquer avec certitude le syndrome prémenstruel. Si tu crois souffrir du SPM, nous te suggérons de noter les symptômes et leur évolution quotidienne pendant plusieurs cycles. À ta prochaine visite chez le médecin, apporte tes observations. De cette façon, il pourra te diriger vers le traitement le plus adéquat pour atténuer les symptômes rencontrés.

Aussi, les facteurs suivants - liés au mode de vie - augmentent le risque d’avoir le SPM, mais en aggravent également les symptômes :

Tendance à la dépression ou à l’anxiété;

Dysménorrhée (règles douloureuses);

Stress élevé;

Tabagisme;

Consommation excessive d’alcool, de caféine, de sel ou de chocolat.