Les Dessous par Incognito

Pimper sa petite fleur en 3 étapes

9 septembre 2014

Nadia
TLMEP (ou pas)
article-img

Je vous parle souvent d’expériences vécues autour du monde et de traditions un peu bizarres. Cette fois-ci, j’ai décidé de vous parler de tendances culturelles… de chez nous, les occidentaux! Lorsqu’on regarde les coutumes d’autres cultures, on a souvent tendance à être fermé d’esprit et à les juger parce qu’on trouve ça étrange. Pourtant! On n’est pas mieux! Vous voulez des preuves? Voici quelques tendances de chez nous pour pimper notre petite fleur (et non je ne parle pas de petites pâquerettes). Je précise d’avance aux âmes sensible qu’il s’agit d’un article HU-MO-RIS-TIQUE. ;)

Étape 1 : la chirurgie esthétique

Votre vulve pendouille? Votre clitoris est trop petit? Rassurez-vous, la chirurgie plastique est là! Un petit coup de bistouri ou de botox et vous voilà avec une entrejambe pimpante!

Ce n’est malheureusement pas une blague : labioplastie, lifting du pubis, liposuccion des grandes lèvres ou injection de graisse, de plus en plus de femmes font appel à la chirurgie esthétique pour remodeler l’apparence de leur vulve. Certaines femmes semblent oublier que les modèles de beauté véhiculés par la société n’ont, la plupart du temps, absolument rien à voir avec la réalité! C’est ben cute un pubis tout lisse comme Barbie, mais dans la réalité, ça n’existe pas!

Étape 2A : la coloration intime

Vos poils d’en bas ne matchent pas vos cheveux (allo les blondes!)? Grisonnent (allo maman!)? Vous voulez pimenter votre vie sexuelle (avec un gros fou rire tue sexe)? Ne cherchez pas plus loin, la coloration intime est pour vous!

La coloration intime consiste à se faire teindre les poils pubiens de la couleur que vous voulez. Vous pouvez choisir une couleur naturelle (brun, roux, blond), mais moi je dis, tant qu’à se teindre la noune, autant y aller cray-cray avec un rose barbie ou un bleu lagon – le flashy est apparemment à la mode en ce moment! Bref, si l’envie vous prend, la marque Betty (gloups, c’est le prénom de ma belle-mère) vend des petits kits à commander en ligne ici. Bref vous l’aurez compris, ce n’est pas ma tasse de thé. ;)

Pour les courageuses qui ont envie de voir de quoi ça a l’air, cliquez sur l’image. Âmes sensibles s’abstenir…

Some description

Étape 2B : le vajazzling

Vous êtes entièrement épilée? Je sais que vous êtes très déçus de ne pas pouvoir vous teindre couleur tinky winky mais ne vous en faites pas, le vajazzling est pour vous! Pour une noune façon boule à facette qui « shine bright like a diamond », il suffit de se coller des petits brillants sur le pubis est le tour est joué!

Remercions (vraiment?) Jennifer Love Hewitt, à l’origine de cette tendance qui consiste à se coller des cristaux  sur le pubis. Avec un entrejambe qui brille (même dans le noir?), elle a trouvé dans le vajazzling une façon de se remonter le moral après une rupture difficile. Comme quoi se pimper le pubis pourrait aussi aider à pimper l’humeur! Si je ne suis loin d’être une fan de cette tendance (really?), cela aura au moins eu le mérite de faire parler du « vajayjay » de façon plus légère et à faire reculer les tabous sur le sexe féminin! 

Some description

Étape 3 : le gâteau vagin

Félicitations! Maintenant que votre petite fleur est pimpée du pubis au…. euh… bref, il est temps de célébrer! Pour cette occasion, il n’y a rien de tel qu’un gâteau - red velvet, aux fraises, au chocolat… - en forme de vagin!

Bon, soyez prévenus, pas sûre que tous vos amis trouvent ca de bon goût (surtout celui avec la tête de bébé). :/

Surtout commandés pour célébrer les premières menstruations ou l’arrivée d’un bébé, les gâteaux en forme de vagin sont surtout populaires… aux États-Unis! Après une petite recherche sur le web, je n’ai pas trouvé de pâtisseries proposant de telles œuvres d’art au Québec mais je suis sûre que certaines boutiques accepteraient cette commande un peu spéciale – ne reste plus qu’à leur expliquer sans exploser de rire! 

Some description

(Source des images : gauche, droite)

Ce petit aperçu nous montre qu’on a beau trouver des coutumes étrangères ben bizarres, de notre côté on en a des pas pires non plus! Après tout, on est qui pour juger?

Connaissez-vous d’autres coutumes spéciales de chez nous? 

Exprime-toi !


À propos de l'auteur

Passionnée de voyages et experte au Trivial Pursuit, Nadia est curieuse de nature et adore nous surprendre en partageant des anecdotes culturelles...